SETAREGAN

08 février 2009

ASIE : SAADI , poète persan

 

               Extrait d'un de ses chef-d'oeuvre , le Gulistan ou Jardin de roses :

 

 Dans le souk des fripiers à Alep , un mendiant africain disait : " O riches ! si vous aviez de l'équité et si nous savions êtres sobres , la coutume de demander l'aumône disparaîtrait du monde ."

 


 

       A méditer .... Si les riches refusaient de céder à l'injustice inspirée par leur cupidité et si les gens à la condition économique plus modestes cessaient de se laisser aller à l'envie et l'avidité de ressembler aux riches .... les riches n'auraient pas autant de pouvoir sur la masse des gens modestes . Et mêmes s'ils suivaient leurs mauvais penchants , nous posséderions un terrible contre-pouvoir grâce à cette massue qu'est la sobriété ( sans privation ; avouons que l'on réponds si facilement aux sirènes de la publicité , que les images véhiculées par les médias sur les peoples et la jet-set  ne sont que de la publicité destinées à nous faire consommer , c'est-à-dire remplir toujours plus les comptes en banque des Barons de l'économie dans les paradis fiscaux ) ....

 

 

 

  Toujours de Saadi :

 

 Deux choses sont capables de remplir les yeux d'un homme avide : la modération de ses désirs et la poussière du tombeau .


Posté par setaregan à 12:32 - ASIE - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire