SETAREGAN

23 octobre 2009

HISTOIRE DU COSTUME JAPONAIS : LA CEINTURE JAPONAISE ( OBI ) deuxième partie

 

 

 

   On peut classer les obis selon qu'ils soient cérémoniels ou ordinaires , selon qu'ils soient d'hiver ou d'été . 


  Le obi le plus précieux , formel , qui se porte sur les plus beaux kimonos , dont celui du mariage ( uchikake ) est le maru obi . Son motif est tissé sur les deux faces du tissu et se poursuit sur toute la longueur de la ceinture . Ce obi permet les noeuds les plus sophistiqués et les plus élégants parce que le motif peut être vu sous tous les angles . Il peut avoir entre 6à et 70 cms de large .


  Le fukuro obi arrive à la seconde place pour la beauté , il n'est pas réversible , contrairement au maru obi , il n'est doublé que de soie unie . Le fukuro obi peut être cérémoniel ou ordinaire selon que son motif est plus ou moins richement brodé , présent sur deux ou trois endroits précis du obi ou au contraire s'il court tout le long du lé .


   Le nagoya obi est préplié afin d'être plus pratique , la partie ceinture mesure 15cms de large et la partie constituant le noeud , large de 30 cms .  Avec le Nagoya obi , on ne peut faire que la forme du o-taiko musubi  ou celle de l'oiseau pluvier , le chidori musubi ( musubi = noeud ) .


  Viennent ensuite des obis ordinaires : chuya obi , plus étroit et plus souple ; le hanhata obi ou demi-obi , le odori obi est spécialement conçu pour les danses .


   Les obi d'été sont moins lourds et plus légers pour faire face aux été chauds et humides de l'archipel . Les maru obi et fukuro obi d'été sont en gaze de soie ( tissu ro ou sha ) . Les obis d'été sont non-doublés .


 Plus on vieillit , plus le obi porté devient étroit et le noeud petit et simple . La longueur du obi , son noeud , ses motifs , sa couleur et la qualité de son tissu s'adapte selon l'âge et les circonstances .

Les jeunes filles portent des manches longues et des obis lourds aux noeuds volumineux et sophistiqués jusqu'au jour de leur mariage ( elles doivent se faire remarquer par leur beauté et leur charme pour attirer l'attention des prétendants ) . Ensuite , la bienséance recommande le port de manches plus courtes et de obis plus simples aux noeuds plus discrets ( les femmes mariées ne doivent pas éclipser celles qui ne le sont pas encore... le mariage est encore un impératif au Japon  même si la situation des femmes commence un peu à évoluer vers plus d'indépendance ) .


  Il y a trois formes fondamentales pour les noeuds : 


- le o-taiko ( tambour ) 

- le chidori ( oiseau pluvier ) 

- le cho ( papillon ) 



La forme la plus courante est le o-taiko , de forme rectangulaire et aplatie , le plus sobre .

Le chidori arbore deux pans en forme d'ailettes qui encadrent le corps de l'oiseau ( on donne du volume à la partie centrale du noeud pour qu'elle forme une sorte de coque volumineuse ) .

le cho comprend une partie centrale ( le corps de l'insecte ) et quatre ailettes représentants ses ailes .


Pour le cho musubi et le chidori musubi , les ailettes peuvent se porter plus ou moins déployées .


   Voici un petit aperçu des différentes possibilité de noeud sur obi :

IMG_5181


   Et voici une partie de ma collection de obi . Vous pouvez trouvez des obis ( non pas identiques car chaque pièce de kimono ou de obi est unique mais de même qualité ) dans la boutique japonaise YODOYA à Paris . Vous trouverez des fukuro obi , des nagoya obi , en soie , en matière synthétique , en tissu d'été ... les prix sont très raisonnable car ils ont déjà été portés et au Japon , tradition shintoïste oblige , un vêtement porté ne serait-ce qu'une fois peut perdre jusqu'à 90 % de sa valeur , quand bien même il serait comme neuf car au Japon , on pense que les habits s'imprègnent de l'âme de leur propriétaire et il est déconseillé de s'approprier un objet qui pourrait être possédé d'une âme un peu douteuse ... question de sécurité ...


 

IMG_5183

obi à fond orange , motif de fon : kaminari ( éclair ) , chrysanthèmes et autre fleurs . accompagné d'un obijimé en soie blanche et dorée .



IMG_5190

Deux obi , celui de gauche en soie cuivrée et celui de droite en synthétique motifs de fleurs argentées sur fond blanc .


IMG_5188




IMG_5194

Obi noir de soie portant le motif végétal de la famille ASHIKAGA , obi de soie panachant l'or et le blanc comme fond d'un nuage compartimenté d'hexagones où éclosent des fleurs or et argent . >

 

IMG_5195

Admirez le reflet époustouflant de la soie d'or qui miroite appuyée par des coussins cousus avec de vieux tissus , monogrammes et dentelles françaises



IMG_5196

Détail d'un obi de soie au motif de chrysanthèmes blancs , verts , oranges et dorés . En haut , un mini inro de bois laqué au dessein de vigne, acheté à Kyoto , dans le quartier de Gion , l'un des quartiers de geisha , à la boutique KAZURASEI dont j'ai déjà parlé dans un précédent billet .



IMG_5199IMG_5202

L'éclat de la soie est particulièrement difficile à capter je trouve ... j'essaie pourtant ...



IMG_5205IMG_5206<

Un obi de soie ( sans et avec flash )que j'ai utilisé comme un kakemono ( ou kakejiku ) , rouleau de peinture ou de calligraphie qu'on accroche pour la décoration dans une maison japonaise ou chinoise .



 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

    Merci pour ta générosité, c'est vraiment très gentil, tu m'as gaté !
    Peux t'on utilisé les savons sur tout le corps ?
    Je met mes petits lutins au lit et je vais me péoparer ce petit thé ... et voir ce CD.
    Merci de tout coeur.
    Biz

    Posté par Mayona, 26 octobre 2009 à 14:07
  • Merci beaucoup pour votre blog où l'on découvre plein de choses sur ce qui nous interesse: Le Japon!!
    A bientôt
    Eg

    Posté par eg, 25 janvier 2010 à 13:33
  • motifs soie

    Merci pour votre blog riche d enseignements

    Posté par Mw, 29 novembre 2010 à 10:52

Poster un commentaire