SETAREGAN

23 février 2010

LE CHA NO YU : PRÉSENTATION DES PRINCIPES

 

 

    Cha no Yu 

Pour ce chapitre , il vaut mieux avoir lu au préalable la section consacrée à l’esthétique japonaise . En effet , j’y explique quelques notions sur lesquelles je ne m’étendrais pas ici .





Présentation et philosophie


1- présentation : origine et vertus du thé

Le thé est une variété de camélia ( camellia sinensis ) qui comme son nom l’indique , était déjà connu des Chinois qui en avaient éprouvé les multiples vertus  médicales et intellectuelles car le thé apaise les tensions , stimule l’attention    ( très utile pour les moines et les nonnes bouddhistes en méditation la nuit ) , maintient l’organisme en bonne santé   grâce , on le sait maintenant , à sa richesse en vitamine C et en  enzymes efficaces contre l’hypertension , l’artériosclérose , l’apoplexie cérébrale  , en outre elle contient une substance anti-cancérigène  . Partagé , le thé invite à une convivialité sereine , d’autant plus appréciée que les Chinois , sous l’influence du taoïsme , veillent à prolonger leur existence et voient dans le “précieux liquide doré” un succédané de l’élixir d’immortalité que cherchent les disciples de Lao Tsi. Un grand poète chinois , Luyu , établit au 8ème siècle un premier code du thé dans son ouvrage intitulé Chaking . Le thé devint rapidement la boisson nationale du pays du milieu , célébré par des générations de poètes et d’esthètes sous le charme du réconfort et de la sérénité que confère l’ absorption de ce breuvage . Mais , de nos jours , le thé n’est plus qu’une boisson délicieuse , il a cessé d’être un idéal de vie , comme si l’enseignement de Lao Tsi s’était perdu pour cet empire qui a éprouvé tant de destruction dans sa brillan te civilisation . 

2-philosophie

 Le taoïsme a lui aussi influencé la pratique de la cérémonie du thé  et sans doute la philosophie zen . Pour vivre pleinement notre vie , il faut toujours se replacer dans le monde afin de (re)connaître sa place et celle des autres  et vivre en harmonie . C’est Lao Tsi qui a donné vie à la notion de vide si chère à la mentalité chinoise et à ses héritiers spirituels:c’est dans le vide que réside l’essentiel . La réalité d’une chambre par exemple se trouve dans l’espace libre , délimité par le plafond et les murs qui l’entourent et non dans le toit et les parois ; l’utilité de la carafe d’eau réside dans le vide que l’on peut remplir de liquide et non dans la forme du récipient ou la matière dont il est fait . Le vide est tout puissant car il peut tout contenir . Le cha no yu pratique cette philosophie du vide car l’essence de la cérémonie ne réside pas dans les ustensiles utilisés mais dans la gestuelle et  l’atmosphère crée par l’hôte et son invité , instants précieux car uniques pour une rencontre qui ne se reproduira plus jamais dans les mêmes circonstances , la même ambiance ... c’est une richesse intangible , irréductible à son aspect matériel . 


3- l’introduction du thé et la création du cha no yu au Japon

Le thé a été importé de Chine par des moines au 6ème siècle . Le clergé et la noblesse prirent rapidement goût à cette boisson . Au 12ème siècle de nouvelles graines de thé sont rapportées de Chine par le moine zen Eisai , accompagnées de l’art du thé de la dynastie des Song ( le thé ne se présente plus sous la forme de feuilles que l’on laisse infuser mais sous forme de poudre ) . Uji , près de Kyoto , parvint à produire des crus exceptionnels et cette ville conserve encore la réputation de produire le meilleur thé vert du monde . Le cha no yu naquit véritablement grâce à Sen no Rikyu (1522 - 1591 ) qui lui rendit sa dimension spirituelle , disparue en Chine à cause des destructions mongoles au 13ème siècle . Rikyu accentua le dépouillement de la pièce où doit avoir lieu la cérémonie : petite pièce de deux tatami, architecture et ustensiles dans les matériaux les plus naturels (bambou , bois , coton , soie , laque , céramique , fer ) et élection des objets les plus bruts . Rikyu voulait montrer par ce choix que la richesse spirituelle ne s’obtient pas dans le luxe et la perfection mais dans la simplicité et l’imperfection .


Le vide de la pièce japonaise  permet l’ouverture au jardin et donc à l’univers entier . L’habitation et l’extérieur ne font plus qu’un désormais . Ce sont ces pièces dépouillées de toute décoration ostentatoire que privilégia Sen no Rikyu lorsqu’il codifia les règles de la cérémonie du thé .




Principes de la cérémonie


A la question “ Qu’est-ce que le cha no yu ? “ , Sen no Rikyu répondait d’ordinaire : “ Faire chauffer de l’eau, battre de la poudre de thé et boire . Saisir l’essentiel . “


Objectivement , la cérémonie du thé n’est que la rencontre de quelque s personnes en vue de déguster du thé. Cha no yu signifie littéralement “ eau chaude pour le thé “ , nom d’un rituel qui semble anodin . Après la purification rituelle des ustensiles (pratique shintô ) , le matcha , poudre de thé d’un vert soutenu est mélangé à de l’eau chaude avec le chasen (fouet ) au fond d’un bol spécialement choisi en fonction de la saison , de l’occasion , de l’invité , de l’atmosphère que l’hôte veut créer durant la cérémonie... des sucreries sont proposées en vue d’atténuer l’amertume du thé.

Un rituel on ne peut plus simple et pourtant , le profane qui y assiste est frappé par quatre impressions qui constituent le credo du cha no yu: paix ou harmonie qui se dégage du rituel ( Wa ) , respect de l’invité mais aussi de la nature par l’attention accordée à la manipulation des ustensiles ( Kei) ,pureté spirituelle au travers de la propreté matérielle (Sei), sérénité qui apaise tous les participants ( Jaku) .

Quant à celui qui décide de se lancer dans le cha no yu , il apprend rapidement qu’il est extrêmement difficile d’exécuter des gestes simples avec naturel même quand il sait que la cérémonie a été conçue pour que seuls soient exécutés des mouvements strictement nécessaires !

On estime qu’il faut vingt ans de pratique pour maîtriser cet art !







  Les types de thé< /p>

N.B. Les thés ne doivent généralement pas être bouillis ni laissés à infuser plus de 2 minutes .


Le sencha : c’est le thé le plus consommé au Japon , à la fois doux et amer , de bonne qualité . Les feuilles cueillies en juillet sont passées à la vapeur , roulées puis séchées pour prendre la forme et la couleur des aiguilles de pin . 

Le gyokuro : c’est un thé au goût plus prononcé que le sencha , mais de meilleure qualité encore . 

Le bancha : c’est un thé de qualité inférieure au sencha .

Le hojicha : c’est un bancha qui a été grillé , les feuilles de thé sont brunes et dégagent une saveur particulière .

Le genmaicha : c’est un mélange de bancha et de genmai ( riz complet ) soufflé comme du pop-corn . Il est très savoureux et doux , recommandé pour les profanes.

Le matcha : le fameux thé du cha no yu est le résultat du broyage en poudre des plus belles feuilles de thé . Le battage avec l’eau chaude produit une écume d’un beau vert jade dont l’esthétisme est sublimé par la rusticité ou le raffinement des chawan .

 

DÉTAIL PRATIQUE :

Pour déguster les meilleurs thés verts japonais de Paris ( mais que vous pouvez aussi vous faire livrer si vous ne pouvez monter à la capitale , ) , reportez-vous à ce COMPARATIF DES MEILLEURS BOUTIQUES DE THÉS VERT JAPONAIS où vous serez sûrs de l'authenticité et de la qualité des thés .

Le prix ,  parfois élevé pour certains thés japonais , que vous paierez est le PRIX DE LA TRÈS HAUTE QUALITÉ DU THÉ VERT JAPONAIS ( dont certains sont les meilleurs du monde , voir les premiums de chez IPPODO , livraison par avion ) . Ce n'est pas le prix du marketing comme cela arrive de plus en plus souvent quand une boutique au départ toute artisanale , mais qui se grise de son succès .

 

Le but de ce billet était de montrer que l'AUTHENTIQUE THÉ VERT JAPONAIS N'EST PAS QU'UNE BOISSON QUI PEUT VOUS AIDER À MAIGRIR , À FAIRE BAISSER VOTRE TAUX DE CHOLESTÉROL OU À APPORTER DES BIENFAITS ( RÉELS ) À VOTRE SANTÉ . 

CETTE BOISSON EST À METTRE SUR LE MÊME RANG QUE LES VINS FRANÇAIS .

QUI NE VERRAIT DANS UN DOM PÉRIGNON QUE LES BIENFAITS MÉDICAUX DU JUS DE LA TREILLE ? 

Ca serait presque sacrilège de considérer les vins pour ce seul aspect . En ce qui concerne le thé vert , c'est la même chose  ( et même en dehors du Japon ) .


Commentaires

Poster un commentaire