SETAREGAN

25 mai 2010

BRODERIE ABÉCÉDAIRE : "LETTRES DANS UN JARDIN"MAI 2010

 

 

Voici ma dernière broderie qui m'a nécessité 7 ou 8 mois de travail :

 

Image and video hosting by TinyPic

Un modèle de DESSINS DHC  , brodé sur lin 12 fils , avec de la soie 1003 du VER À SOIE , teinte 681 , fil vendu par l'ATELIER 196  , ( et acheté lors des lundis du ver à soie )  . 1 fil sur 1 fil .

 

Une fois achevé , on ne regrette pas sa peine .

 

IMG_5480

Posté par setaregan à 22:55 - COUTURE ET BRODERIES - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Je découvre votre blog par hasard...Beaucoup de vos observations m'intéressent, m'amusent...Je partage beaucoup de vos points de vue, sur le Japon bien sûr, mais aussi la broderie, etc...
    Je suis étonnée de vos connaissances sur le thé, car je suis loin d'être aussi puriste que vous !
    L'artisanat japonais me plaît particulièrement, j'ai admiré vos collections ...avec un brin de jalousie !!!
    Comment conciliez-vous l'extrême raffinement des arts japonais et leur symbolique avec tout ce que ce pays temple de la consommation absurde, présente en tout lieu ?
    J'avoue que tout cela me laisse perplexe...
    Amitiés

    Posté par Marie Claude, 05 juin 2010 à 15:06
  • Merci beaucoup de votre appréciation .

    En ce qui concerne ce "paradoxe " sur le Japon des arts raffinés / temple de la consommation absurde :

    Pour vous répondre , il faut d'abord éclaircir l'expression "consommation absurde " .

    -Si vous entendez par là la consommation de gadgets et autres objets inutiles :
    Oui , le Japon est une mine de ce genre d'objets qui ne servent à rien , le commerce est bien plus florissant dans l'archipel nippon qu'en France ( site emblème : STRAPYA que j'ai présenté dans ce blog ) . C'est une chose frappante quand on se rend là-bas que le Japon est le paradis du shopping et de la tentation mais en Extrême-Orient , la prospérité , l'abondance et l'éventail inouï des biens en commerce est une longue tradition .
    L'état du commerce en France sous Colbert aurait fait ricaner discrètement les Chinois de la dynastie Ming par exemple .
    Japonais et Chinois sont des commerçants hors-pairs auprès de qui les commerçants européens ont longtemps fait pâle figure . Après tout , jamais il n'y a eu en Europe l'équivalent de la ROUTE DE LA SOIE en Europe ; le routes du commerce médiéval par exemple depuis le bassin méditerranéen jusqu'aux marchands hanséatiques , passant par les villes prestigieuses comme Paris ou Troyes n'ont jamais drainé le flux de richesse de la route suivie par Marco Polo . Cette ROUTE DE LA SOIE , partant du bassin méditerranéen et débouchant en mer de Chine est depuis l'antiquité le fondement de la plupart des civilisations asiatiques car elle fut le nerf central du commerce , des idées politiques , philosophiques , des inventions et découvertes .

    J'avance au sujet de la circulation sans entrave en Asie , une hypothèse qui m'est toute personnelle :
    Il est insupportable en Extrême-Orient d'arrêter le flux de l'argent ( voir à ce sujet la petite vidéo amusante de Sacha Guitry que j'ai posté ici http://setaregan.canalblog.com/archives/2010/03/23/17337487.html ,
    "le délit de provision sans chèque " ) .
    Cela est peut-être dû à la croyance du souffle vital , le Qi , qui doit circuler sans entrave pour que l'univers fonctionne harmonieusement ( c'est cette croyance en le Qi qui a facilité la découverte de la non-stagnation du sang dans le corps par les Chinois dès le 2ème siècle avant Jésus Christ , découverte faite par eux donc et non par le docteur britannique Harvey , l'Europe a encore du mal à rendre à César ce qui appartient à César . Pour les 3000 ans d'histoire de découverte et d'invention de la Chine , durant les millénaires où elle devança l'Europe , lisez le livre le Robert Temple édité chez Picquier , LE GÉNIE DE LA CHINE , ouvrage rare et donc précieux ... surtout depuis son épuisement , mais disponible en bibliothèque sûrement ) .

    Pour conclure , le Japon consomme des gadgets comme l'Occident mais en masse plus importante ( comptez aussi que les 127 millions d'habitants de l'archipel forment une armée de consommateurs aux effectifs doubles de la France ! )




    -Si vous entendez par "consommation absurde" , l'habitude de toujours acheter des objets neufs , l'explication est sensiblement différente . En effet , elle est d'origine religieuse , shintoïste , si on veut être précis .

    Au Japon , existaient des rites et pratiques spirituelles de vénération des esprits de la nature ( kami ) . L'ensemble de ces rites fut désigné sous l'expression de KAMI NO MICHI ou SHINTO ( double prononciation pour l'expression " la voie des kami " ) quand fut introduit le bouddhisme au Japon via les ambassades coréennes au VIème siècle ap. J-C ( les deux nations entretenaient alors d'heureuses et fructueuses relations diplomatiques et commerciales ) .





    LA SHINTO prône la pureté comme moyen d'entrer en relation avec les kami , s'en faire apprécier et s'en concilier les faveurs . Pureté par la propreté , la perfection ...

    Jamais les anciens rites ne furent abandonnés au Japon malgré la percée évidente du bouddhisme dans l'archipel , tant et si bien qu'on parle d'un syncrétisme religieux : la Shinto et le bouddhisme ont "fusionné " .

    Propreté , perfection , voici des termes qu'on associe fréquemment au Japon , y compris le Japon moderne , n'est-ce pas ? Ce n'est pas un hasard , donc .

    Le goût de la perfection ont amené la naissance du principe de production industriel : " zéro défaut " qui s'est étendu aux services et sous le joug duquel nous vivons désormais en Occident puisqu'on doit être satisfait ou remboursé , qu'on a le droit d'exiger le remplacement ou le remboursement de tout article défectueux , qu'il existe des sondages pour connaître les attentes des consommateurs , un service clientèle , etc .

    Au nom de la propreté et perfection physique ( devant refléter une certaine pureté de l'âme , en théorie ) , le fabricant de peignes laqués en bois le plus réputé de Kyoto fabrique un ensemble de peignes laqués et décorés des plus somptueuses poudres d'or et de nacre en l'honneur du kami suprême du Japon , AMATERASU O MIKAMI . Ce set de peignes d'une valeur inestimable est offert rituellement tous les 20 ans au kami ... tandis qu'on détruit rituellement par le feu le précédent set de peignes offert par le même artisan laquiste . Pourquoi ? Parce qu'on ne peut laisser VIEILLIR un objet dans la tradition shinto .

    C'est à ce même titre que certains sanctuaires sont rituellement détruits tous les 20 ans ... afin d'en rebâtir un neuf .

    C'est à ce même titre que dans le Cha No Yu ( pratique d'origine pourtant bouddhiste ) , on ne peut , si on est vraiment puriste , qu'utiliser UNE SEULE FOIS le chasen , le fouet de bambou battant le thé vert matcha .



    On peut multiplier les exemples dans la consommation :

    Ainsi il n'est pas rare de faire raser sa maison tous les 20 ans pour en rebâtir une neuve , de jeter des meubles et des appareils électroménager à peine vieilli , justement parce qu'ils ont commencé à montrer des signes d'usure , etc .

    On comprend maintenant pourquoi le Japon est un temple de la consommation D'OBJETS NEUFS .

    La vénération des objets anciens est un héritage du Bouddhisme , qui est à l'origine du goût "wabi-sabi " .



    Ces deux tendances sont donc contradictoires mais cohabitent harmonieusement au Japon .



    Pour conclure , je ferai cette comparaison avec la France .

    En France , on aime les brocantes , les objets vieillis , on peut même payer des objets très chers bien qu'ils soient fatigués , en raison de leur charme indéniable . Vieux vêtements , "vintage " peuvent se monnayer chers .

    Au japon , considérant que les objets personnels de la vie quotidienne sont emplis de l'esprit de leur ancien propriétaire , ils sont LE PLUS SOUVENT en brocante cédés à vil prix . Y compris des objets n'ayant servis qu'UNE SEULE FOIS tels les Kimonos de mariage UCHIKAKE dont j'avais vu le prix chuter parfois de 90 % dans certaines boutiques de brocante alors qu'ils étaient superbes , intactes et ... de soie brodée ...

    Soyez donc assurés que les marchands français qui font payer à prix d'or des objets anciens japonais ( sauf antiquariat ) en oubliant opportunément de mentionner que dans leur pays d'origine , ils sont vendus à très très bon marchés , se font de LARGES bénéfices ... je me souviens même d'un monsieur qui m'avait incité à acheter un vieux meuble car je devais "profiter " du fait qu'au Japon , " qu'est-ce qu'ils sont chers ( les meubles anciens ) ! "

    Posté par setaregan, 06 juin 2010 à 00:46
  • Roooo qu'elle belle broderie *o* C'est ma maman qui serait jalouse lol. En tout cas, bravo parce que c'est vraiment un travail magnifique que tu as effectué durant ces 8 mois de dur labeur!!!!

    Bisous!

    Posté par Lunalia, 09 juin 2010 à 10:18

Poster un commentaire