SETAREGAN

12 juin 2011

QUAND LA MESQUINERIE TUE POUR QUELQUES PIÈCES DE MONNAIE

 

 

La chicane pour une histoire de quelques sous fait le malheur de notre époque , on est prêt à être ( pas de mention inutile ici ) désagréable , menteur , sans-gêne , impoli , brutal , violent , assassin ( les meurtres pour quatre sous qui deviennent si malheureusement fréquents ) pour grapiller des réductions , des remises , des ristournes , à acheter de la mauvaise qualité à l'étranger plutôt que de la bonne qualité locale ... même si le bénéfice ne doit être que de quelques malheureux radis . Je ne parle pas des personnes dans le besoin qui ne peuvent faire autrement mais de celles qui ont LE CHOIX .

 

Je viens de lire dans un quizz sur Paris le rappel que la mesquinerie pour quelques piécettes peut se retourner contre vous et vous rapporter comme bénéfice ... de ne plus jamais avoir besoin de vous sentir près de vos sous :

 

LE TRAGIQUE INCENDIE DE LA STATION DE MÉTRO COURONNES LE 10 AOÛT 1903 .

 

Pour résumer , un incendie avait éclaté dans le métro , qui fit 84 morts à la station Couronnes . Ces personnes avaient été prises au piège sur le quai en raison ... de l'absence d'issue de secours dans le côté du quai où elles s'étaient régugiées , mais surtout ... parce que ces personnes qui avaient reçu pour instruction du chauffeur de train d'évacuer la station pour cause d'incendie ... SONT RESTÉES SUR LE QUAI DE LA STATION ! 

Pourquoi ??

Le quai n'avait qu'une seule sortie : côté tête de train . Le chauffeur avait donné l'ordre d'évacuer le train à Couronnes en raison d'un incendie à la station Ménilmontant . Pas d'obstacle à l'évacuation qui commençait à se faire ... quand un quidam demanda tout haut qui rembourserait le prix du billet . Et toute la foule fit de même , se pressa près du chauffeur AU LIEU D'ÉVACUER !! La foule qui avait le temps d'évacuer , et qui plus est , dans le calme , préféra hausser le ton , cancaner et polémiquer avec le chauffeur de train . 

Quand la fumée qui venait de la station Ménilmontant , là où il y avait l'incendie, s'est engouffrée , via le tunnel reliant les stations  , à Couronnes , la foule bavarde et près de ses sous fut prise de panique et eut le mauvais réflexe de se réfugier de l'autre côté du quai , là où il n'y avait pas de sortie de secours . 

 

Faits comme des rats , le nombre total des moutons de Panurge asphyxiés se monta à 84 .

Voici ce qui fut la plus grande catastrophe de notre RATP causée essentiellement ... par la mesquinerie économique de citoyens ordinaires .

 

 

 

Posté par setaregan à 09:11 - SOCIETE - SARKOZY - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire