SETAREGAN


Commentaires

  • hum...

    Bonjour,

    Je serai je pense plus critique vis à vis de ce reportage. D'une part parce qu'il mélange beaucoup de choses qui ne sont pas liés et parce qu'il prend en compte le Japon d'il y a 20 ans, 10 ans... et a tendance à généraliser sur des cas de faits divers.

    Tout d'abord le Japon est un ensemble d'îles... et de ce fait les japonais sont soumis à la même pression que tous les insulaires. Sociologiquement parlant on retrouve les mêmes pressions en Angleterre, et dans d'autres pays insulaires.

    D'un autre côté le Japon a une culture et un passé fortement lié et ancré dans la vie de tous les jours. Le respect des autres, des principes, des règles est ancré dans leur éducation et leur vie. Il est donc culturel chez eux que le père de famille puissent subvenir aux besoins de la famille, par tous les moyens. Et ces principes de GI (GIMU, GIRI, ....) font qu'il y a des années, des pères de famille contractaient des assurances vie et n'hésitaient pas à se donner la mort pour que leur famille puisse avec l'argent de l'assurance payer les hautes études des enfants et vivre mieux... Bon je n'ai pas réussi à trouver de sources et je n'étais pas né. Mais d'après ce que j'ai entendu ce n'est plus le cas actuellement.

    De plus il est vrai que le taux de suicide est important dans les mégalopole... mais on trouve des chiffres nettement plus bas, dans les autres villes, et encore moins bas dans certaines îles. Du coup on réduit LE JAPON à quelques grandes villes. En comparaison, Paris n'est pas moins bien placée si on considère le nombre de suicide par an en comparaison du nombre d'habitants par rapport à Tokyo. Et il me semble qu'Okinawa est aussi un cas à part... pourtant l'île fait partie du Japon.

    A ce niveau je trouve que le reportage, comme de nombreux reportages français, a tendance à présenter le Japon comme étant Honshu voir uniquement Tokyo... et à oublier Hokkaido, Kyushu, Shikoku, Okinawa, etc... de plus sur des faits divers plus ou moins isolés ils ont tendance à généraliser ce qui amène à croire que... Mais pour être emmerdé dans les transports en commun par des suicides sur Paris, régulièrement le vendredi... je n'ai pas l'impression que le Japon soit plus touché que ça. Disons que culturellement le rapport avec la mort est un peu différent, par la religion (shinto, bouddhiste) et par le passé (concept de bushido chez les samurai). De ce fait on peut croire que...

    Et à ce niveau l'analyse du reportage bien qu'intéressante ne vas pas suffisamment loin et reste trop légère pour être vraiment prise au sérieux.

    La comparaison est difficile, car nombre de pays ne donnent pas les chiffres réels et maquille certains chiffres en "accident grave ayant entrainé la mort".

    Je me suis laissé dire que les taux de suicide étaient toujours plus importants chez les insulaires que chez les continentaux...

    Mais je ne suis ni sociologue, ni ethnologue, ni rien de tout ça...

    C'est juste mon point de vue et ma vision des choses par rapport à ce type de reportage. Donc ça vaut ce que ça vaut.

    Amicalement
    Jack

    Posté par Jack, 18 février 2011 à 13:23
  • "Mais pour être emmerdé dans les transports en commun par des suicides sur Paris" .

    Personnellement , j'aurais tourné autrement la phrase pour que ce soit moins choquant , concernant des personnes dans une situation de désespoir telle que le seul moyen de mettre un terme à leur souffrance est la mort .

    Posté par setaregan, 24 février 2011 à 12:54

Poster un commentaire