SETAREGAN

11 avril 2010

BOUTIQUES 100 % JAPONAISES À PARIS : MEILLEURES BOUTIQUES DE THÉ VERTS JAPONAIS À PARIS ET POUR LA FRANCE

 

 

 

OÙ DÉGUSTER LES MEILLEURS THÉS VERTS JAPONAIS ?

PEUT-ON SE LES FAIRE LIVRER MÊME SI L'ON N'HABITE PAS PARIS ?

PEUT-ON AUSSI ACHETER DE BONS USTENSILES , THÉIÈRES , TASSES , AUTHENTIQUEMENT JAPONAIS ?

COMMENT S'Y RETROUVER DANS LA JUNGLE DES OFFRES POUR LE THÉ VERT ?

 

La réponse à toutes ces questions est : "oui" .

 

 

  J'ai composé ce billet car j'ai constaté que trop peu de gens en France avait une éducation du palais au goût du thé vert ( ce qui est normal ) et que bon nombre de boutiques en dur ou en ligne profitaient de cette ignorance pour "refourguer" n'importe quel thé , de n'importe quelle qualité ( souvent moyenne quand ce n'est pas carrément médiocre ) à n'importe quel prix ( mais généralement prohibitif vu la qualité ) ... et ça ce n'est pas normal .

Pour s'instruire de la qualité des thés , il faut s'attacher à des références et mon but était de vous en proposer 4 , depuis le plus modeste et le plus accessible à toutes les bourses mais fort honnête jusqu'au summum de l'univers du thé vert japonais .

Muni de cette échelle de référence , vous pourrez naviguer désormais et parler en amateur éclairé des thés qu'on pourra vous servir . 

 Je laisse délibérément de côté les boutiques de thé françaises et européennes comme Mariage Frères ou Postcards Tea .

J'ai voulu me concentrer uniquement sur des boutiques qui font salon de thé et où vous avez donc une réaction du consommateur qui peut faire ou défaire la réputation d'un lieu ; des boutiques qui ne vendent que du THÉ JAPONAIS ( l'extrême spécialisation est une garantie de sérieux ) , et du thé japonais AUTHENTIQUE ( pas de thé d'origine chinoise ou autre vendue pour du thé japonais ) . Enfin , les personnes qui s'occupent du choix des thés sont toutes japonaises et sauront vous fournir toutes les explications sur cette boisson .

 Les Européens sont moins qualifiés que les Japonais pour juger de la qualité des thés ... Cela semble une évidence . Les thés japonais de Mariage Frères par exemple sont honnêtes mais ne combleront pas les chajin et autres amateurs de thé exigeants sur la qualité , la saveur , l'authenticité et pour tout dire ... la BEAUTÉ du thé .

Ne parlons même pas de la connaissance de la préparation du thé . A titre d'anecdote , ayant commandé un thé sencha de chez Mariage Frères dans cette brasserie de luxe qu'est la célèbre "AU PIED DE COCHON " , aux Halles  , le maître d'hôtel me l'a servi ... après l'avoir laissé infuser plus de 2 minutes dans une eau on ne peut plus bouillante . Il m'a fallu un certain courage pour avaler ce breuvage imbuvable d'amertume avec le sourire . 

 

 

Une grande épicerie française n'est pas du tout un gage de qualité . Je me souviens d'un festival de la gastronomie japonaise organisée par la Grande Epicerie du Bon Marché il y a de cela quelques années et où était vendu un MATCHA infâme pour un prix prohibitif . J'ai jeté le matcha après en avoir bu deux gorgées seulement .

 

- Les épiceries japonaises vous proposeront des produits standardisés et au mieux d'une qualité acceptable mais qui n'atteignent jamais un niveau satisfaisant . Leur seul point positif est le prix bas . Mais boire de tels thés peut vous décevoir au point de ne plus avoir envie de renouveler l'expérience . Il faut vraiment se tourner d'emblée sur des produits de bonne qualité pour apprécier une tradition culinaire à sa juste valeur ( que diriez-vous de juger de la gastronomie française sur les jambons beurre achetés en boulangerie ) .

 

Voici donc les échoppes où je me fournis en thé . Pour les particularités de chaque thé , vous pouvez trouver un résumé dans mon article sur les principes du chanoyu ( cérémonie du thé ) , voyez l'index des articles sur le Japon.

Note : Tous les thés japonais sont des thés verts mais tous les thés verts ne sont pas japonais .

 

 

Voici donc , du moins cher au plus cher : 

 

                                                                                                                        YODOYA  

                                                                                                  

Histoire de la boutique : Miyako-san a ouvert cette boutique à Paris depuis quelques années . Auparavant située rue des Blancs-manteaux , elle se trouve désormais rue Saint Gilles , sur le chemin conduisant au Musée Picasso . Un menuisier japonais a spécialement dessiné et réalisé la décoration intérieure . Miyako-san met un point d'honneur à se fournir chez les artisans , producteurs et créateurs de tous genres afin que son échoppe , l'une des mieux achalandées de la capitale en matière d'objets japonais , soit la plus attractive possible pour les amoureux du Japon .

 

Choix proposé :  Vous y trouverez des thés sencha ( thé vert classique de qualité )  , genmaicha ( thé vert avec du riz grillé )  , matcha ( poudre de thé vert pour le chanoyu ) , sencha et poudre de matcha mélangés , hojicha ( thé vert fumé ) , kukicha ( mélange de 3 récoltes de thé vert et accompagnés de tiges de thé vert ) , et selon l a période de l'année , sencha nouveau . Ces thés , tous biologiques , sont d'une qualité honnête et même plus .

Le prix est accessible , dans les 9 - 15 euros . Le thé vert et son gâteau du jour sont à 4€50 !

 

Services supplémentaires : il y a un coin salon de thé dans cette très jolie boutique parisienne située dans le Marais . Le décor est à ravir . A la belle saison , n'hésitez pas à demander à Miyako-san de pouvoir déguster le thé et les petits gâteaux ou apéritifs servis avec votre thé dehors , sur le banc de bois , protégés du soleil par le parasol de papier .

 

 

                             JUGETSUDO 

 

 

 

Histoire de la boutique : C'est une boutique de marchands d'algues fondée en 1854 qui s'est diversifiée dans le commerce du thé et a ouvert sa première boutique en 2003 à Tokyo ne présentant que du haut de gamme .

"Depuis 1980 nous fournissons également du thé de qualité supérieure sous la marque Jugetsudo. Héritier de 150 ans de tradition et intransigeants sur la qualité des produits, nous voudrions transmettre à notre clientèle, au travers du thé et du nori, un certain esprit de la cuisine japonaise, garant de valeurs authentiques et de saveurs délicates. Jugetsudo signifie « l’endroit d’où l’on regarde la lune ». Lorsque nous avons fondé le Jugetsudô, nous avions à l'esprit ce sentiment de la nature si propre au coeur Japonais, quand il goûte profondément la présence et le passage des saisons. Nous voudrions pratiquer et transmettre en ce lieu l’art du thé japonais."  


Choix proposé :  Sencha , matcha , hojicha , gyokuro ( dont le karigane est mon préféré ! ) , genmaicha , sobacha ("  thé " , mieux vaudrait dire infusion au sésame , très rafraîchaissant l'été )  , thé au yuzu ( citron japonais ) ainsi que des thés récolte spéciale suivant la saison . Un choix de bonbons , biscuits , d'algues . Vous découvrirez les ustensiles indispensables pour bien préserver l'arôme de ces thés de qualité certaine . Les théières recommandées sont celles en céramiques . Les théières en métal , si prisées en Europe sont en effet peu utilisées au Japon . Pourquoi ? Pour plusieurs raisons :

- raisons pratiques : le métal disperse mieux la chaleur du liquide dans l'atmosphère ( très bonne conductivité thermique ) , la céramique est un meilleur isolant , le thé se conserve chaud plus longtemps . De plus , le métal étant plus lourd que la céramique , une théière pleine est plus lourde et plus difficile à manoeuvrer délicatement que sa consoeur en terre cuite ( à thé délicat , manières et gestuelle délicates ) .

- raison esthétique : le métal ne peut être travaillé avec autant de variété que la céramique .

- raison gustative : le métal peut laisser un arrière -goût mal venu et ce , d'autant plus qu'une théière ne se nettoie JAMAIS avec autre chose que de l'eau . LES PRODUITS DE VAISSELLE SONT PROHIBÉS car ils affecteraient vos prochains thés déposés dans la théière . Pour cette même raison gustative , il est recommandé de ne boire qu'un seul type de thé par théière . Autrement dit , dans l'idéal , et pour l'amateur de thé ayant une certaine exigeance , il lui faut une théière pour le sencha , une pour le genmaicha , une pour le hojicha ...

 

Les théières que vous ne devez pas manquer chez JUGETSUDO sont les TOKONAME , d'aspect rustique , rendant fidèlement le goût zen ( wabi-sabi : sobriété , beauté de l'imperfection , vénérabilité de l'usure et du temps qui passe ) .

 

Le prix est encore raisonnable pour cette qualité . Les thé sont vendus par paquets de 50 gr généralement . Comptez entre 10 et 15 euros pour un sachet ou une boite métallique avec sa jolie étiquette aux couleurs délicates . Comptez un peu plus d'une trentaine d'euros pour la boîte métallique recouverte de papier washi ( modèle très décoratif et très bonne idée de cadeau ) . Les céramiques sont disponibles en quantité limitée  . Pour une théière comptez entre 90 et 120 euros .

 

 

Services supplémentaires


Le décor est somptueux , réalisé par un architecte de renom . Jugestudo est un vrai salon de thé où vous prenez place dev ant un comptoir et sous une forêt de bambous  . Le thé est préparé sous vos yeux et vous pouvez poser toutes vos questions à votre préparateur ou préparatrice . Si vous ne désirez que voir les articles en vente , on vous offrira obligeamment une petite tasse de thé en dégustation . La boutique propose des initiations au chanoyu au sous-sol . Des expositions concernant la culture du thé sont aussi régulièrement faites . Vous pouvez commander en ligne et vous faire livrer dans la France métropolitaine . Livraison offerte à parti de 50 € de commande

 

 

Mes préférés : Le Gyokuro (thé vert le plus fin et le plus rare ) Karigane , les céramiques Tokoname .

 

Thé vert Gyokuro Karigane / Boîte metal 50gThé vert Gyokuro Karigane / Sachet aluminium 50gSet à Gyokuro-Tokonamé "Genji"                          

 

                          TORAYA 

           Torayatoraya


Histoire de la boutique : 

La maison TORAYA a une histoire longue de près de cinq siècles. Son commerce de la pâtisserie débuta dès la fin de l’ère Muromachi, au milieu du XVIe siècle, faisant de TORAYA l'une des plus anciennes pâtisseries traditionnelles du Japon. 
Le nom de TORAYA apparait également dans les récits, contemporains à la guerre Sekigahara qui se déroula en 1600. 
TORAYA, fournisseur officiel de la Cour impériale tout au long de son histoire, s’installa à Kyoto tout d’abord, puis suivit la famille impériale à Tokyo lorsqu’elle devint la nouvelle capitale en 1869. TORAYA y ouvrit un nouveau magasin tout en conservant celui de Kyoto et possède plus de 70 magasins à ce jour, dans l’ensemble du pays, notamment autour de Tokyo. 
C’est la famille KUROKAWA qui assure, depuis son origine, l'extraordinaire destin de cette maison. Le président actuel de TORAYA représente la 17e génération, assurant ainsi la pérennité de cette ancienne maison pour qui l’héritage et la tradition sont des valeurs primordiales. 

 

 

Choix proposé : carte très restreinte mais de haute qualité : sencha , matcha , genmaicha , hojicha , gyokuro , sobacha  . Vous pouvez aussi compléter vos emplettes par quelques ( rares ) boîtes à thé , théières et tasses mais surtout avec la carte des pâtisseries traditionnelles ( namagashi ou gâteaux frais dont la carte est renouvelée CHAQUE MOIS ! yokan ou pâte sucrée de haricot rouge au goût très doux  ... ou quelques spécialités créées uniquement dans la boutique parisienne ( an-bouchon , an-truffe , yokan au chocolat , macarons sucrés parfumés à votre choix : matcha , sésame , azuki ( haricot rouge sucré ) , poudre de soja ... ) .

Ce qui est très remarquable avec ces gâteaux , c'est qu'en plus d'être diététiques , d'une haute valeur gustative , créés avec des produits sains ( ça se sent en bouche ) , ils sont sucrés juste ce qu'il faut : ni trop ni trop peu . Aucun risque d'écoeurement comme avec la pâtisserie européenne , assez lourde sur le sucre .

 

 

La carte des pâtisseries raviront les gourmands tant elle est fournie et variée pour une très haute qualité . A noter que les haricots rouges ou blancs utilisés en pâtisserie japonaise n'ont RIEN à voir avec ceux qu'on utilise dans la cuisine française du point de vue du goût . Ils sont tous sucrés . 

 

Le prix  est un peu plus élevé que pour les deux précédentes boutiques , mais est largement justifié . Le matcha est tout frais , livré en avion , et son goût est fabuleux ! Le sencha , même chose . Si vous pensez que la qualité a un prix , vous n'aurez aucun regret à le vérifier là . C'est dans cette boutique que ,  pour moi , à Paris ,  vous trouverez la plus haute qualité possible tant pour le thé que pour les gâteaux nippons . 

Le thé : comptez environ 15 euros ( à peine plus élevé que chez Jugetsudo ) .

Les gâteaux : vous pouvez les acheter à l'unité ou par boîtes . A partir de 1,60 € l'unité pour an-truffe , 4,20 € pour un namagashi . Le prix des boîtes varie suivant leur contenance 

Repas léger : 22€ , sandwich raffiné servi en salle : 11€80 .

 

Services supplémentaires : LE salon de thé japonais à ne manquer sous aucun prétexte ! En plus du thé et du choix de gâteaux , vous pouvez y déjeuner avec des menus légers pour la santé dans un décor sobre , aux fauteuils peut-être un peu clinquant des années 80 mais vite oubliés au profit de très beaux bonsai . Selon les fêtes traditionnelles japonaises ou les saisons vous pourrez commander des spécialités comme le sakura-mochi pour la fête du Hanami ( 3 mars ) , kaki-gori ( glace pilée au sirop , une merveille pour vous réhydrater sous la chaleur , j'ai testé à Kyoto par 38° , c'est le paradis ! ) , etc .


 

 

sandwich au tofu et aubergines 

 

sakura-mochi

 

 

 

Mes préférés : matcha , boîte de monaka ( gaufrettes fourrées aux haricots blancs ou rouges ) , yokan aux abricots , lune vague ( gâteau moelleux fourré aux haricots rouges ) .

MatchaMONAKAYOKAN AUX ABRICOTSLUNE VAGUE

 


                                IPPODO  

                    IPPODO Online Shop

 

     Mon exigence en matière de thé n'a cessé de croître au fil du temps et j'ai voulu goûter au thé le plus fin de Kyoto et j'ai passé commande au magasin IPPODO ( site traduit en anglais ) , établissement de vente de thé vieux de 3 siècles . Il ne s'agit donc pas d'une boutique de thé japonais qui a ouvert une succursale à Paris mais ce magasin de Kyoto séculaire livre dans le monde entier , y compris donc en France .

 

Histoire de la boutique ( traduction de la brochure accompagnant ma commande ) : Il y a de cela environ 800 ans , au début de l'ère Kamakura , le prêtre de la secte Zen EISAI rapporta de Chine des graines de camelia sinensis ( théier , l'arbre produisant les feuilles de thé  ) et les principes de la culture du thé chinoise . Les graines furent plantées dans un quartier nommé UJI ( sud de Kyoto , alors capitale impériale ) . On découvrit que le sol et le climat de Uji convenait parfaitement à la culture d'un thé de qualité supérieur .

Cinq siècles plus tard , en 1717 , fut fondé la boutique IPPODO : un marchand nommé Ihei Watanabe établit son échoppe au sud de Kyoto , qui compta rapidement parmi sa clientèle des membres de la Maison Impériale : le nom actuel fut octroyé à la boutique par le Prince Yamashina et signifie approximativement : "Sanctuaire Préservant Le Meilleur  " .

 

Choix proposé : Le plus vaste imaginable sans transiger sur la qualité qui est l'essence même de la boutique . Matcha , Gyokuro , Sencha ... se déclinent dans toute l'échelle de la haute , très haute et exceptionnelle qualité ! 

Vous pourrez ajouter à votre paniers ustensiles , coffrets cadeaux de thé , kit du débutant du chanoyu , théières , boîtes à thé en cuivre du dernier artisan qui les fabrique à la main ( KAIKADO mais qui ne vend que sur le site d'IPPODO pour les boîtes en cuivre ou de Postcard Tea qui fournit l'Europe dans toute la gamme de Kaikado : fer , laiton et cuivre  ) , passoires raffinées , théières Tokoname , fouets en bambou pour battre la matcha ...

 

Le prix est en conséquence de la qualité mais vous avez malgré tout une bonne fourchette et vous n'êtes pas obligé de prendre le meilleur des meilleurs thés ... Le sachet de 50gr du Gyokuro Tenka Ichi ( premium du premium ) est à 5000 Yen soit 40 € . Le Dom Pérignon coûte plus cher ... 

 

Services supplémentaires : le site fourmille de conseils pour bien choisir votre thé . On voit que ce sont des experts , les nuances de goût , la durée de consommation optimum , le mode de préparation exactement adapté pour chacun des thés , tout vous saurez tout sur le thé japonais ... si vous lisez l'anglais ...  Les boîtes sont toutes très belles et la plupart entourée d'une étiquette à l'ancienne . La boutique ne faillit pas à la réputation d'élégance de Kyoto . Vente en ligne et livraison internationale . LE site à ranger parmi vos favoris pour le nec plus ultra du thé . L'honnêteté proverbiale du Japon ne se dément pas non plus , un tableau vous informe du coût pour une livraison à l'étranger et calculé au plus juste ... pas de marchand qui se fait une marge sur l'expédition ... Enfin , la maison est si réputée qu'elle a installé sur son site un convertisseur de devises pour présenter ses pages en dollars , livres ou euros . Pas de mauvaise surprise donc et des mails réguliers vous annoncent les différentes étapes du traitement de votre commande . Qualité de la communication : AAA +++ 

Une mention spéciale pour des objets uniques

Le Gyokuro spécial ULTRA HAUTE QUALITÉ ( Tenka Ichi ) déposé comme à l'ancienne dans une jarre à thé de céramique fermée par un bouchon recouvert d'un carré de soie en brocard d'or et scellé par des cordons de soie orange formant des noeuds de style  Shin Gyo So . La jarre est protégée par une boîte en bois clair de pawlonia fermé par un cordon de coton et décoré d'une feuille de papier de haute qualité Hosho ( la jarre sert surtout à décorer il vaut mieux entreposer ensuite le thé dans une boîte plus hermétique ) :

Tenka-ichi

Tenka-ichi

Notez  le prix ... très élevé : 70 000 et 50 000 Y  ( ... mais vous pouvez commander le même thé dans un sachet plus économique ... )


 Ces jarres sont la réplique miniature des jarres du magasin de Kyoto :

 

 


 

Voici la commande  que j'ai reçue ( traitement de la commande et livraison en une petite semaine ) :


J'ai commandé un sachet de Gyokuro Tenka Ichi ( la plus haute qualité possible de Gyokuro ) et un sachet de Sencha Kabuko , ( plus haute qualité de Sencha ) ...

 

Image and video hosting by TinyPic

 

Image and video hosting by TinyPic

ainsi qu'une passoire et son bol , le tout marqué du sceau de la maison Ippodo .

Le thé Gyokuro que je viens de sortir du sachet et que j'ai mis dans ma boîte à thé recouvert de washi ( Yodoya ) est d'un vert si vif qu'on peut penser que le traitement des feuilles  a été soigneusement effectué pour conserver au mieux la fraîcheur du thé.

 

Pour ce thé exceptionnel , j'ai porté mon choix sur des objets moins ordinaires que ceux que j'utilise habituellement pour me préparer du thé . Le thé vert prestigieux de Ippodo mérite bien un tel traitement !

Image and video hosting by TinyPic

Préparation du gyokuro dans une théière spéciale achetée dans la ville de Sendai , capitale du Tohoku ( nord de l'île de Honshu ) . Je dispose la passoire . Le mini tatami vient de la boutique Ikat , 36 rue François Miron à Paris  .

 

 

Image and video hosting by TinyPic

Le décor représente sur une colonne de feuilles de momiji , érables du Japon . C'est une théière d'automne ( Les accessoires comme les vêtements suivent les saisons ) . Cette théière est très légère et son manche est typiquement japonais ( les anses en forme d'arc de cercle sont de type chinoise ) .

 

 

Image and video hosting by TinyPic

Comme sous-tasse , j'ai choisi une petite oeuvre de la ville de Morioka ( Tohoku ) : elle représente un mandala . Un travail sans aucun doute inspiré par l'architecture des temples forts nombreux au Japon . Le magasin à l'architecture cubique se nomme très justement " The Cube " .

 

Image and video hosting by TinyPic

L'image est un peu floue ... en contraste avec le reste , j'ai pris une tasse de porcelaine ( venant aussi de Morioka ) et dont la forme évoque une fleur dont un "pétale" sur deux est décoré d'un très beau motif abstrait ( voir article ici ) . Chaque "pétale" peint est différent des autres .

 

Image and video hosting by TinyPic

 

 

Image and video hosting by TinyPic

Observez la base des " pétales" soulignée par deux cercles dorés d'épaisseur inégale , repris par la bordure supérieure de la tasse .

 

Image and video hosting by TinyPic

Vue du dessous , avec la signature de l'artiste

Image and video hosting by TinyPic

Le gyokuro est déposé dans la passoire . 

 

 

Image and video hosting by TinyPic

La passoire en place et l'eau à 60 ° versée , le gyokuro se réchauffe en 1 mn , 1mn 30 . Notez le décor abstrait au fond de la tasse , la bordure dorée qui souligne délicatement l'arrondi de chaque "pétale " . Aucun détail n'a été laissé au hasard , cette tasse est d'un grand luxe mais d'un luxe discret qui tient à des détails à première vue imperceptible pour un néophyte .

 

 

Image and video hosting by TinyPic

Première tasse .

Le goût est ... SUBLIME ... Si le gyokuro karigane de Jugetsudo m'apparaît plus frais , celui d'Ippodo le surpasse d'un cran en finesse et en subtilité .

 

 

CONCLUSION : 

Yodoya est une petite affaire familiale d'où un thé japonais honorable mais pas encore haut de gamme . 

Jugetsudo est un devenu un professionnel du thé japonais d'où ses produits de haute qualité mais cette spécialisation est récente .

Toraya est établi depuis des siècles au Japon en tant que pâtissier , le thé vert accompagnant les sucreries offertes à la vente , le choix et le vente du thé n'est pas son " business principal " . Très haute qualité donc , mais dépassé encore par ...

Ippodo qui remporte la palme de meilleure boutique de thé japonais puisque c'est son activité principale depuis 1717 ... 


Commentaires

    Magasin et salon du thé oublié!

    Comment est-ce possible que vous avez oublié le seul endroit pour boire du thé japonais en France dans un vrai chashitsu? CHAJIN, LA MAISON DU THE VERT JAPONAIS, 24, rue Pasquier 75008 Paris

    Posté par Caroline, 03 mai 2010 à 00:37
  • Ce n'est pas du tout un oubli .

    C'est mon professeur de cha no yu qui m'avait parlé de cette boutique qu'il avait visitée .

    Ce magasin ne correspond pas aux critères que j'ai retenus pour ma sélection .
    Je peux vous en dire plus si vous le désirez par e-mail .


    ...

    Enfin , chajin est loin d'être le seul lieu de la capitale où boire un thé japonais dans un chashitsu ( pièce où l'on effectue la cérémonie du thé ) .

    Vous pouvez vous rendre à la Maison du Japon ( où en plus vous avez des salles d'exposition , une bibliothèque , vidéothèque et une boutique bien achalandée ) au dernier étage .
    Un vaste chashitsu y a été construit selon les règles de l'art avec une vue imprenable sur tout Paris .
    De plus , non seulement vous pouvez assister à une démonstration de cha no yu ( à l'époque où j'y étais allée , les Ecoles Omotesenke et Urasenke officiaient en alternance , je ne sais pas si c'est toujours le cas ) , mais vous pouvez aussi y prendre des cours .

    C'est l'endroit que je vous conseille le plus .

    Il y a bien aussi un autre endroit .... ce n'est pas un chashitsu mais carrément un pavillon de thé entier qui a été reconstitué par des menuisiers japonais spécialement appelés pour cette tâche . Vous le trouverez au Musée Guimet . Le bâtiment y est paraît-il superbe .
    On y donne des démonstrations de cha no yu .
    Mais je ne sais rien de plus , mon professeur de cha no yu m'a appris qui avait financé la construction de ce pavillon ( http://www.voltairenet.org/article13907.html) .

    Posté par setaregan, 03 mai 2010 à 14:53
  • Dubitatif, ...

    Je me renseigne un peu sur où m'initier (déjà assister) à une cérémonie du thé, ... et on me conseille Jugetsudo (ils ont apparemment aménagé leur cave récemment) et la maison de la culture du Japon (le lieu dont vous parlé je pense).
    On ne me conseille pas Chajin mais on ne me le déconseille pas non plus ??
    J'ai cherché des avis et je n'en trouve aucun de négatif mais je les trouve trop "positif" et pas assez nuancé.
    Dans la littérature, je ne trouve même pas Chajin dans "Le thé à paris" de C.Barbaste et dans un autre (je ne me souviens plus du titre) Chajin est le meilleur lieu de France pour les thés japonais (ce qui m'inquiète en fait).

    Je suis curieux de votre avis parce que je me reconnais dans beaucoup de vos commentaires.

    par MP pas de problème quand vous aurez un moment.

    salutations

    Mike

    Posté par Mike, 07 octobre 2010 à 12:26
  • Merciiiiiiii

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cet excellent article.
    C'est génial. J'avais été dans le Toraya de Ginza et à ce moment j'ai appris l'existence d'un magasin à Paris mais je n'avais pas visité. Votre article m'a donné envie de m'y intéresser de prêt.

    Merci pour ces conseils sur les thés japonais.

    Amicalement
    Jack

    Posté par Jack, 18 février 2011 à 12:41
  • Comment dire notre déception en voyant l'état de propreté plus que relatif chez CHAJIN (rue Pasquier), et tous ces objets et revues qui traînent dans tous les coins ? Ce qui flottait là était bien poussiéreux et assez éloigné du Wa, kei, sei et jaku, les principes du chanoyu. Ne parlons pas du discours "... il n'y a que chez moi que c'est bien...", certains jours il est bon d'être candide, et de perdre la mémoire.Que dire encore en entrant dans la boutique TCH'A (rue du Pont de Lodi) où la réaction première a été de faire demi-tour (après cinq minutes, tout de même...), tant le lieu semblait tristounet, et, il faut le dire aussi, assez bordélique (les théières pour le service qui traînent par-terre, la vaisselle empilée sur les documents). Rien ici ne nous incitait à rester et à partager le thé, rien ne nous invitait à prolonger. Accueil minimaliste, sourire de circonstance...Eh oui, nous étions déçus... Une bonne claque qui nous a remis les idées en place.

    Posté par LaPlum, 16 septembre 2011 à 19:53
  • INFO

    INFO:
    lune vague de chez TORAYA: ce gâteau japonais s'appelle en fait "dorayaki" en japonais.Ca coûte 1€ au Japon, frais bien sûr. Simple mais très bon.
    Très beau site.

    PHILIPPE.V

    Posté par giverny, 18 janvier 2012 à 23:09
  • Merci beaucoup de cette précision et de votre appréciation !

    Posté par setaregan, 19 janvier 2012 à 18:12
  • Merci pour ces bienveillants conseils qui ont suscité pour moi au delà de la curiosité, un réel intérêt.
    Mais je pensais que la théière en terre de Yi Xing (dite à mémoire) rendait une meilleure qualité que celle en pocelaine ?
    Sinon à quand une invitation au cha no yu chez vous ?
    Pour moi, ce serait avec plaisir

    Posté par Terry, 19 mars 2013 à 14:57

Poster un commentaire